Rechercher

Quels financements pour mon entreprise innovante ?

Dernière mise à jour : 13 juin



Il existe plusieurs leviers de financement en fonction de votre besoin et de la maturité de votre société et de ses projets, de sa feuille de route technologique. Le plus laborieux reste de s'y retrouver parmi tous les guichets et de décortiquer les conditions d'attribution… Aujourd'hui, de nombreux acteurs ont compris ce problème et proposent des plateformes plus ou moins “simplifiées” comme les-aides.fr, celle de l'ADEME ou encore le catalogue de BPI France. Outre les financements publics, vous pouvez aussi penser à des montages privés comme les prêts/crédits auprès de banques, établissements de crédit, les fonds d'investissements, les crédits interentreprises depuis la loi Macron 2015, le financement participatif en don, en prêt ou en investissement en capital.

Passons en revue les diverses options possibles dans le cas d'une entreprise innovante.


1. Fonds propres et love money

Bonne nouvelle ! Vos proches peuvent participer financièrement à votre projet innovant et bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu de 18% des versements effectués ! Et bien sûr, il y a aussi vos apports personnels.


2. Acteurs privés du financement

Parmi les acteurs privés du financement, il y a du choix... entre les banques commerciales et coopératives qui peuvent proposer des prêts, des crédits; les établissements de crédits qui offrent des services de d'affacturage, de crédit, de caution ou garantie; les fonds d'investissements et les Business Angels dont l'expérience est aussi une valeur immatérielle intéressante pour votre projet, vous avez l'embarras du choix !


3. Nouvelles formes de financement

Depuis récemment, de nouvelles possibilités, côté financement privé, se présentent. Par exemple, vous devriez peut-être penser au prêt interentreprises, mis en place depuis la loi Macron 2015 et qui permet aux micro entreprises, PME ou ETI de contracter des prêts auprès des sociétés par actions ou SARL.


Il est également possible de se tourner vers le Prêt Participatif Relance dont l'accès a été simplifié depuis l'automne dernier. Il s'adresse aux PME et ETI immatriculées en France ayant des perspectives de développement, mais dont la structure de bilan a été affaiblie par la crise. Y aviez-vous pensé ??


Enfin, nous ne nommons plus le crowdfunding, ou financement participatif qui a le vent en poupe pour qui maîtrise quelques règles d'art de la communication. Car il s'agit bien de séduire une future clientèle prête à participer à votre développement, ou bien ce peut-être des entreprises qui prennent une part de capital. Formule au choix selon vos objectifs et ce que vous êtes prêt.e.s à céder. Avez-vous déjà jeté un oeil au catalogue de BPI France, qui a répertorié une sélection de plateformes agréées ?


4. Fiscalité de l'innovation

La fiscalité de l'innovation est généralement connue des entrepreneur.e.s, encore faut-il sauter le pas. Ainsi, la législation française vous propose de multiples dispositifs auxquels vous avez entièrement droit si vous répondez aux critères d'attribution. Par exemple, vous pouvez penser au Crédit Impôt Recherche, au Crédit Impôt Innovation ainsi que leurs corollaires, et bien sûr le statut JEI qui vous procurera des avantages sociaux et fiscaux (exonérations de charges sociales et d'impôts sur une durée déterminée).


5. Appels à projets

De toute évidence, vous avez intérêt à vous positionner sur les appels à projets de financeurs publics (ou privés !) pour peu que leurs attentes correspondent bien à votre culture (familiarité avec le processus, moyens humains et matériels de répondre à l'appel), à la maturité technologique de votre projet, à son Time-to-market et bien sûr ... à vos besoins financiers et votre haut de bilan (fonds propres) !!! Bien lire les notices des appels permet d'éviter de passer un temps perdu sur un dossier dont le projet et les caractéristiques ne sont pas pertinents par rapport aux attentes du financeur.

Il faut penser bien sûr aux appels à projets (et concours d'innovation) initiés par les finances comme BPI France, l'ADEME, les projets RAPID avec le Ministère de La Défense, les appels de votre Conseil Régional (se rapprocher de votre Région), les appels au niveau Européen (Horizon Europe), etc.


6. Last but not least, les marchés publics

Avez-vous pensé aux marchés publics ? Il ne s'agit pas de subvention à proprement parler mais de propositions de missions auxquelles candidater seul ou en consortium. Ce peut être une belle opportunité de donner de la visibilité à votre société auprès d'acteurs publics sur des projets auxquels vous n'auriez peut-être pas pensé. Et si vous ne candidates pas, c'est aussi l'occasion de faire une veille sur l'émergence de nouveaux besoins !


Vous avez des projets R&D-I et vous souhaitez y voir plus clair tant sur les aspects technico-scientifiques que sur la stratégie de financement public ? Nous vous proposons un premier contact gracieux puis un diagnostic complètement personnalisé pour établir une feuille de route stratégique de financement du projet de R&D-Innovation. Contactez ELLAMPSIS !






7 vues0 commentaire